Avant toute chose, si vous avez un problème d'éjaculation précoce, RA-SSU-REZ VOUS car 100% des hommes précoces peuvent régler ce problème.

Si vous voulez connaitre les solutions naturelles pour précoces, les meilleurs exercices pour apprendre à retarder l'éjaculation et finalement comment arrêter d'être précoce, lisez l'article jusqu'au bout 😉

Écrit par: Jacob Dufossé (professeur de Yoga et coach en PNL)

Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin traitant en matière de santé.

Ejaculation précoce: quelle solution naturelle ?

Les symptômes de l'éjaculation précoce

Selon la définition de l'éjaculation précoce, le principal symptôme c'est l'incapacité de ne pas éjaculer dans la minute (ou les 3 min) après le début de la pénétration vaginale.

Et cette difficulté à maîtriser son éjaculation se produit aussi lors de la masturbation ou d'autres formes d'activités sexuelles.

Si voulez plus de détails, consultez cet article : comment savoir si je suis précoce ?

Les médicaments pour retarder l'éjaculation

Avant de savoir quoi faire, il faut savoir quoi ne pas choisir.

Les centres de recherche en santé masculine préconisent aujourd'hui TOUS des changements de mode de vie et des exercices réguliers avant les traitements médicamenteux non naturels.

Je vous explique mon point de vue et les faits scientifiques pour chacune des ces solutions chimiques.

Le spray anesthésique contre l'éjaculation précoce

La diminution de la sensibilité du gland du pénis peut aider à retarder l'éjaculation chez certains hommes précoces.

Il existe des sprays, des crèmes et des lingettes retardantes en vente libre et tous utilisent des anesthésiques topiques (médicaments anesthésiants) comme la lidocaïne, la benzocaïne ou la prilocaïne pour réduire la sensibilité du gland.

Les crèmes, sprays, lingettes sont appliqués sur le gland plusieurs minutes avant le rapport sexuel afin pour désensibiliser le gland et retarder l’éjaculation.

Attention toutefois, les sprays médicaments comme le Fortacin provoquent des effets secondaires importants : nausées, diarrhées, maux de tête...

Mon opinion :

Vous perdez toute spontanéité et érotisme du rapport :

“Attends chérie, bouge pas, je vais me passer du spray sur le gland”, “dans 5 à 10 minutes je suis désensibilisé et c’est bon on peut y aller” !

Le désir (autant le vôtre que celui de votre partenaire) ça ne se contrôle pas à la baguette et l’érection encore moins, sauf avec du viagra.

Mais si vous ajoutez du spray anesthésique contre l'éjaculation précoce et du viagra contre les troubles de l’érection, vous finissez par avoir des rapports sexuels uniquement sous prescriptions.

Et plus vous acceptez d'utiliser ce type de médicament moins vous devenez capable d’avoir des rapports sexuels naturellement… une perspective qui ne fait pas bander si je peux me permettre l’expression.

Et il faut bien souligner que les traitements médicamenteux ne règlent JAMAIS les vraies causes de vos problèmes sexuels mais limitent les symptômes.

Les préservatifs retardants

Il existe également des capotes à effet retardant comme le “climax control”, “extended pleasure”, le “mutual climax” qui promettent de retarder quelques peu l’éjaculation.

Ceux-ci diffèrent des préservatifs ordinaires car ils diminuent la sensibilité du gland grâce à un revêtement couvert d’anesthésique topique ou avec un latex plus épais que d'habitude pour diminuer la sensation de contact.

Mon opinion :

Les utiliser c'est créer encore des dépendances et quand vous n'avez pas le préservatif retardant mais une capote normale (ou que vous décidez de ne plus utiliser de protection avec votre partenaire) et bien vous risquer d'être précoce encore plus vite que d'habitude.

Pourquoi ? Parce que vous comptez uniquement sur une capote à effet retardant pour gagner quelques minutes, ce qui diminue la confiance en vos propres capacités à vous contrôler.

Quand vous ne l'aurez pas sous la main, cela risque de générer du stress et de l'anxiété de performance, qui sont des causes majeures de l'éjaculation prématurée mais aussi des troubles de l'érection.

Vous augmentez votre problème d'éjaculation prématurée en utilisant cette solution comme seule alternative.

Les antidépresseurs, des médicaments pour précoces

Les médicaments pour retarder l'éjaculation les plus couramment utilisés sont des … antidépresseurs 😱 !

Pourquoi ? Parce qu'on a découvert que certains hommes précoces étaient moins sensibles à certains neurotransmetteurs (comme la sérotonine) qui sont en jeu pour retarder l'éjaculation.

Et justement les antidépresseurs modifient la chimie du cerveau en faisant varier la quantité et la sensibilité aux neurotransmetteurs, mais attention aux effets secondaires qui peuvent être TRÈS lourd.

Ces effets secondaires varient en fonction du type de médicament mais aussi de la sensibilité des patients : dépendance, impulsion suicidaire, crise d'anxiété, baisse du désir, trouble de l’érection, trouble de la mémoire, …

Autre fait intéressant :

la dérégulation de la sérotonine en tant qu’hypothèse étiologique pour l'éjaculation précoce ne peut expliquer qu'un faible pourcentage (2 à 5%) des troubles de l’éjaculation précoce. - voir l’étude en question.

Les études ont montré que ces traitements pour l’éjaculation prématurée se révélaient plutôt efficaces mais vous devez soit les prendre quotidiennement comme dans le traitement de la dépression, soit 1 à 3h avant l’acte sexuel …

“chérie c’est bon faut juste attendre 1 à 3h, tiens toi prête… Ha zut, fausse alerte, finalement j’ai un effet secondaire je ne peux plus bander”

On trouve donc des inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS) comme la paroxétine et la sertraline, et des antidépresseurs tricycliques comme la clomipramine.

Mon opinion :

  • Est ce que les gens qui ont proposé une telle solution pour l'éjaculation précoce, comme médicaments retardants, sont au courant des effets secondaires ?
  • En ont ils déjà pris eux même avant de les proposer ?
  • Pourquoi proposer une telle solution alors qu’elle ne concerne réellement que 2 à 5% des cas ?

Pourtant on sait, grâce à la recherche, que pour les hommes précoces la solution des exercices naturels fonctionne avec une réussite allant jusqu’à 90% (j’en parle plus bas).

La FDA (l'agence de contrôle du médicament aux Etats Unis) n’a pas autorisé les médicaments pour l'éjaculation précoce du type antidépresseurs en raison d’un manque d'équilibre efficacité et effets néfastes.

La FDA est connue pour être l'agence de contrôle la plus stricte et la plus protectrice des consommateurs de médicament dans le monde.

En revanche, l'Europe les as autorisé comme solution pour retarder l’éjaculation précoce.

Les statistiques parlent d'elles même : 30% des hommes environ refusent de prendre ce traitement (car ils connaissent les effets secondaires), 30% arrêtent à cause des effets secondaires et 30% environ continuent mais tous ne connaissent pas tous une résorption du problème.

Autres traitements pour retarder l’éjaculation

On trouve aussi le traitement par viagra pour précoce et tous les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (IPDE-5).

Habituellement utilisés pour traiter la dysfonction érectile, le viagra, le sildénafil et le tadalafil peuvent aussi être utilisés comme médicaments retardants.

Mais ils sont surtout utiles pour les hommes atteints de problème d’érection et d'éjaculation prématurée à la fois (50% des hommes avec un trouble de l'érection ont aussi un trouble de l'éjaculation prématurée).

Mon opinion :

Les recherches ont prouvé que leur efficacité est incertaine en ce qui concerne le traitement de l'éjaculation précoce seule, donc rien à ajouter.

Les thérapies psychologiques sont plutôt inefficaces

Pour éviter tout malentendu : BIEN SUR que le succès du traitement de l'éjaculation prématurée dépend aussi de votre capacité à discuter ouvertement du problème.

L'éjaculation précoce comme tous les problèmes sexuels sont multifactoriels, c’est à dire que les causes sont des troubles somatiques et / ou des troubles neurobiologiques.

Auparavant d’ailleurs, on pensait que la condition était principalement psychologique ou interpersonnelle et presque jamais biologique.

En parler peut aider à retirer des blocages personnels et la thérapie pour les couple peut aider à apaiser les problèmes relationnels liés à l’éjaculation précoce (car votre l’homme n’est pas le seul à en souffrir, sa partenaire aussi peut en souffrir).

Mais ne faire qu'en parler ne règlera jamais le problème comportemental ni neurobiologique.

Tout d’abord, les principaux effets secondaires de ces thérapies sont l'investissement en temps et en argent (ça coute cher).

Ensuite leur efficacité est controversée et en 2011 la revue Cochrane a évalué l'efficacité des interventions psychosociales contre l'éjaculation précoce sur quatre essais impliquant 253 patients souffrant d'éjaculation précoce :

“dans l'ensemble, les preuves sont incohérentes et peu probantes quant à l'efficacité des interventions psychologiques pour le traitement de l'éjaculation précoce".

Et enfin et SURTOUT, selon une étude au département de psychologie à l’Université du Québec à Montréal, les méthodes qui demandent un changement de comportement et des exercices réguliers avant et pendant l'acte sexuel ont des taux de réussite allant jusqu'à 90% !

Pour les précoces, la solution des exercices et des changements de comportement permettent d’augmenter jusqu’à 8 fois la durée du rapport avant éjaculation !

En bref les hommes précoces résolvent largement mieux leur problème avec des solutions d’exercices et méthodes naturelles qui:

  • coûtent bien moins chère que toutes les autres méthodes
  • rendent indépendant dans la gestion de sa santé
  • résolvent réellement la cause de l'éjaculation précoce
  • demandent un peu d’effort !

Les solutions naturelles pour faire durer le plaisir

La thérapie comportementale et les exercices sont les meilleurs pour retarder l'éjaculation précoce et contrôler son excitation.

Il y la méthode stop and go, le squeeze (une technique de compression), les exercices pour le plancher pelvien (muscler son périnée), le yoga, la respiration contrôlée (le pranayama), la méditation.

Stop and Go

Dans la méthode du stop and go, vous et votre partenaire continuez la pénétration ou toutes autres activités sexuelles jusqu'à ce que vous vous sentiez presque prêt à éjaculer.

Votre partenaire et vous s'arrêtent jusqu'à ce que l'envie d'éjaculer soit passée, après quoi vous reprenez le mouvement ou autre.

Cela vous apprendra à vous maîtriser de plus en plus, avec de la répétition.

" Edging " seul en masturbation ou avec partenaire

La méthode consiste à s'exciter jusqu'à atteindre la limite de l'orgasme et une fois que le plaisir est intense et que l'orgasme arrive, retenez vous pour conserver l'énergie sexuelle et un état d'excitation.

En bref, vous allez presque au point de non retour et vous arrêtez avant, et vous répéter cette technique de nombreuse fois !

Vous allez mieux vous connaître et augmenter progressivement votre capacité à vous contrôler.

C’est tout simplement un reconditionnement naturel de votre corps pour apprendre à éjaculer moins vite.

Cette solution naturelle d'entraînement marche pour tous les hommes !

Le squeeze

vous et votre partenaire débutez la pénétration ou toutes autres activités sexuelles jusqu'à ce que vous vous sentiez presque prêt à éjaculer.

À ce moment votre partenaire (ou vous) comprime le gland en effectuant une pression jusqu'à calmer l'excitation.

Avec le temps, cette solution naturelle va réapprendre au corps à diminuer l’envie d’éjaculer trop vite.

Exercices du plancher pelvien

L’entraînement au contrôle du périnée permet de mieux maîtriser son éjaculation … et d'avoir des érections plus solides !

Dans le yoga cette technique est pratiquée depuis des centaines d’années car elle est associée au renforcement du centre d’énergie du bas.

Celui-ci, situé dans le périnée, est réputé gérer la sphère du fonctionnement physiologique dont l’éjaculation et la miction (uriner), mais aussi la stabilité nerveuse et … la patience !

Les muscles du plancher pelvien ont une activité accrue pendant l'éjaculation et les renforcer va vous aider à retarder l'éjaculation et mieux la contrôler.

Pour les hommes précoces c’est une solution / exercice excellente qui a beaucoup d’autres bénéfices.

Pratique du yoga corporel

Les exercices de yoga quand ils sont pratiqués dans un état concentré permettent de développer et renforcer le lien neurologique entre le corps et la pensée.

Cela permet à son tour de développer un meilleur ressenti et d’être capable de percevoir, capter les signes avant coureur de l'éjaculation bien en avance.

Vous pourrez alors augmenter votre capacité à ralentir les mouvements de pénétration, consciemment, avant le point de non retour.

De plus certaines postures de yoga font des pressions / massages sur la glande thyroïde, qui est aujourd’hui étudié comme une cause de l'éjaculation précoce (quand la thyroïde fonctionne mal).

Les postures de yoga et la respiration massent la glande thyroïde pour lui permettre de fonctionner plus sainement.

Entraînement à la respiration (pranayama)

Lors de l’acte sexuel, le contrôle de la respiration vous permet de relaxer immédiatement le corps et faire retomber la pression éjaculatoire.

Mais l'entraînement régulier à la respiration va aussi vous donner un meilleur contrôle sur votre système nerveux et l’apaiser de manière durable.

Un meilleur fonctionnement du système nerveux, plus équilibré, va aider le ralentissement de l’éjaculation.

Pour les hommes précoces, c'est une solution parfaitement naturelle et puissante pour apprendre à maîtriser son excitation et son énergie sexuelle.

Entraînement à la méditation

Pour maîtriser son énergie animale et éviter de tout lâcher de manière incontrôlable, rien de tel que de mieux connaître et maîtriser son esprit grâce à la méditation.

Les études récentes ont montré, avec l’imagerie cérébrale, que la méditation agit directement sur les zones du cerveau qui sont en jeu dans la maîtrise de soi, et donc dans le contrôle de l’éjaculation.


Toutes ces solutions naturelles vont aussi améliorer votre santé globale, vos performances sexuelles et vous aider à avoir des érections plus solides.

En conclusion

Si vous éprouvez des difficultés à contrôler vos éjaculations pendant les rapports sexuels et que cela met à rude épreuve votre relation et vous, vous avez surement une éjaculation précoce.

Prenez bien conscience que prendre un médicament ou une solution chimique dès qu'on affronte une difficulté n'est pas une solution et ne règle jamais les causes du problème.

La méthode qui fonctionne le mieux c’est de changer votre comportement par des exercices réguliers et se résume à :

  • repérer les sensations prémonitoires de l'orgasme (pratiquez le yoga et la méditation)
  • maîtriser ainsi son excitation sexuelle (la respiration, la méditation, stop and go, squeeze, ... )
  • persévérance et la répétition d'exercices seul ou avec un(e) partenaire

Si vous voulez régler vos problèmes d'éjaculation précoce de manière définitive, cela va vous demander un peu d'effort personnel et de persévérance.

La formation que j'ai préparé (pour les troubles de l’érection) vous aide à renforcer vos érections, contrôler vos éjaculations et développer votre énergie sexuelle pendant 30 jours.

En bref, vous allez trouver dans cette formation exactement ce dont vous avez besoin pour résoudre naturellement vos soucis d’éjaculation précoce, ou tout simplement pour durer au lit beaucoup plus longtemps (yoga, respiration, méditation, relaxation).

Vous pouvez vous inscrire gratuitement à mon atelier vidéo pour découvrir de nombreux autres conseils.

A tout de suite.




Lire aussi :

L'article précédent : Comment savoir si on est un précoce ?

L'article suivant : Comment arrêter d’être précoce ?